06 Feb

L'histoire de l'Empereur

Publié par Dardanvs (Guillaume)

Valentinien est né en l'an 321 en Pannonie. Son père était un dénommé Gratien qui venait de Cibalae en Pannonie. Le jeune Valentinien reçut une éducation complète, étudiant même la peinture et la sculpture, arts pour lesquels il manifesta un vrai talent .
Après une carrière militaire, il partit comme tribun militaire sous Constance II en Mésopotamie (ca. AD 360) et plus tard commanda une troupe de lanciers sous Julien, mais en 362 Julien l’exila à Thèbes en Egypte en raison de sa religion chrétienne.
A la mort de Julien, Jovien le rappela aussitôt et le chargea de réprimer une mutinerie des troupes en Gaule. Une mission dangereuse qu’il ne put accomplir qu’en surmontant d’énormes difficultés et en risquant sa propre vie.
En récompense il reçut le commandement des fantassins lourds dans les troupes de la maison impériale (scutarii).

A la mort de Jovien, les généraux de l'armée, au retour de la campagne de Mésopotamie et après avoir atteint Nicée avec le gros des troupes, tinrent conseil avec de hauts dignitaires civils afin de choisir un nouvel empereur. Ensemble, ils élurent Valentinien, qui était encore à Ancyre (Ankara) à l'époque (364 ap JC).
A peine acclamé empereur, Valentinien nomma son frère cadet Valens co-Auguste pour régner à l'est, se réservant l’ouest de l’empire.

S'il y avait eu précédemment plusieurs épisodes de partition de l’empire, celui-ci avait toujours été finalement réunifié. Il s’agit cette fois de la séparation définitive pendant laquelle, de façon très brève, les deux empires fonctionnèrent en harmonie. Et malgré la courte parenthèse théodosienne où ils furent à nouveau réunis, c’est bien sous Valentinien et Valens que chacun des deux Empires se constitue en un domaine indépendant .

Valentinien choisit la partie occidentale pour des raisons totalement désintéressées, en s’adjugeant le territoire qui n’était ni le le plus vaste ni le plus riche. En fait, l'est possédait les plus grandes ressources. Mais la menace à l'ouest était de loin la plus grande et Valentinien décida de le prendre en charge personnellement. La province de Pannonie et tout ce qui était situé à l’ouest de celle-ci était sous le contrôle de Valentinien, le reste des Balkans et l’est revenaient à Valens.


Valentinien réalisa rapidement la nécessité qu’il y avait à renforcer l'armée pour faire face aux terribles menaces venues du nord. Pour cela, il essaya d'améliorer la condition des soldats. L'argent était difficile à trouver, il préféra donc leur distribuer terres cultivables et cheptels, les autorisant à travailler comme agriculteurs pendant leur temps libre pour compléter leurs revenus.

A peine avait-il pris le contrôle de l'ouest et installé son quartier général à Mediolanum (Milan), que l'Empire dut faire face à une série d'invasions barbares. Les premiers furent les Alamans, qui traversèrent le Rhin et s’emparèrent du bastion stratégique de Moguntiacum (Mayence). Ils furent finalement vaincus après trois batailles successives par le «maître de cavalerie» de Valentinien, Flavius Jovin.
Conscient de la nécessité d'être au plus prêt des points stratégiques, Valentinien déplaça son quartier général à Lutèce (Paris) et encore plus au nord en l’an 367, à Samarobriva (Amiens), d'où il supervisa les opérations sur le Rhin, puis mena campagne en Grande-Bretagne contre les Saxons et les Pictes qui avaient envahi les provinces britanniques.
Au cours de cette même année 367, il s’établit ensuite à Treviri (Trèves), d'où il prit la tête d’une grande armée et empruntant la vallée de la rivière Neckar, finit par remporter la victoire après une bataille acharnée dans la Forêt Noire.

Cette même année 367, Valentinien nomma son fils aîné Gratien co-Auguste à l'ouest. Ce qui s’avéra être une tentative parfaitement réussie de fonder la nouvelle « dynastie Valentinienne» destinée à perdurer, puisque même Olybrius, empereur très peu de temps en 472 était encore un lointain descendant de Valentinien et de sa seconde épouse Justine.

Pour financer les grands efforts militaires nécessaires à son époque, Valentinien se vit contraint d'introduire les taxes romaines les plus lourdes qu’il y ait eu jusque là. Il le fit à contrecoeur en gardant un souci sincère pour les populations pauvres. Dans une tentative de faire partager ce fardeau financier de manière plus juste, il fit de grands efforts pour s'assurer que les plus privilégiés ne pourraient plus désormais échapper à l’impôt. Il créa également le poste de "défenseur du peuple", dont le rôle était d'aider les pauvres. On en nommait un dans chaque ville, et celui-ci détenait le pouvoir de protéger les intérêts des pauvres contre les atteintes des classes privilégiées.

En matière religieuse Valentinien était chrétien, mais un chef d’une ferveur religieuse beaucoup moins marquée que tous ses prédécesseurs immédiats. Son règne se basa donc sur une politique de large tolérance religieuse.

Valentinien resta en Allemagne pendant au moins sept ans, s’employant à la création de systèmes complexes de défense le long du Rhin et à conclure des alliances avec diverses tribus barbares, par exemple en s'alliant avec les Burgondes, ennemis traditionnels des Alamans.
Dans ce laps de temps, il permit également l’établissement de nombreux Germains pacifiés du côté romain du fleuve.

L’invasion suivante eut lieu en 374 ap JC quand à l’est de la Rhétie Germains et Sarmates traversèrent ensemble le Danube. En l'an 375 Valentinien réagit en déplaçant son quartier général à Sirmium. Il réussit à repousser les barbares de l'autre côté du fleuve, renforça les défenses, et retraversa le Danube, dévastant au passage les territoires germains.
Quand, un plus tard de cette même année certaines délégations de germains arrivèrent pour négocier à Brigetio, leur comportement le mit dans une telle colère qu'il s'effondra et mourut, probablement d’une crise cardiaque (17 Novembre 375 ap JC).

 

Source en anglais La traduction a été réalisée par une amie .

source de l'image

texte d'Ammien Marcellin

 

L'histoire de l'Empereur
L'histoire de l'Empereur
Commenter cet article

Mouche 01/12/2016 16:15

Quelles sources Marcellin d'Ammien a-t-il utilisé pour écrire cette biographie ?

Dadanvs 01/12/2016 16:50

Bonjour
De son vivant ;-)

À propos

Collection et recherche numismatique privée de 364 à 375 ap.J.C.